BERNE - CAPITALE DU CHOCOLAT

Histoire fascinante - et comment Berne est devenue la Capitale du Chocolat

L'histoire de l'industrie suisse du chocolat a en fait commencé relativement tard par rapport à d'autres pays. Les premières fèves de cacao sont arrivées en Europe en provenance du Mexique dès le XVe siècle. Xocóatl était le nom de la boisson qui y était connue depuis longtemps et qui devenait de plus en plus populaire parmi la noblesse en Espagne, en France et en Italie. La Suisse n'ayant aucun lien direct avec la mer, ce n'est qu'au milieu du XVIIIe siècle que les premiers fabricants de chocolat s`y sont essayés. La plupart d'entre eux avaient appris leurs métier en Italie.

Bien que des entreprises telles que Suchard ou Cailler se soient concentrées très tôt sur l'exportation de leurs produits, le chocolat suisse était encore tout à fait insignifiant à l'étranger avec moins de 1000 tonnes jusque vers 1895 - loin derrière les Pays-Bas, l'Angleterre et la France. Mais à peine de 10 ans plus tard, les chocolatiers suisses les ont tous dépassés et en 1912 ont vendu sept fois plus de chocolat dans le monde entier que la France, qiu était deuxième! Et puis les choses ont vraiment commencé et en 1918, près de 250 000 tonnes ont été atteintes, un sommet qui n'a été atteint à nouveau que dans les années 1980.

L'histoire du chocolat suisse est énorme - voici donc quelques anecdotes des années 1879-1920. Pourquoi nous concentrons-nous principalement sur Berne et qu`est-ce que cette ville a avec le chocolat? Découvrons ici.

PHILIPPE SUCHARD

- CAPITALE DU CHOCOLAT

(né en 1797 à Boudry (canton de Neuchâtel) - mort en 1884 à Neuchâtel), fondateur de l`entreprise Suchard)

Philippe Suchard A partir de 1814 il fait son apprentissage à Berne à la Kramgasse 23 chez son frère Friedrich, y reste 8 ans puis fonde sa propre entreprise à Neuchâtel en 1825. Suchard est devenu l'une des plus grandes chocolateries au monde du vivant de son fondateur. Les produits Suchard encore célèbres aujourd'hui sont Suchard Express et Sugus. Et bien sûr la Milka. La Milka a-t-il aussi quelque chose en commun avec Berne ?

- CAPITALE DU CHOCOLAT

En 1819, François Louis Cailler a fondé la première chocolaterie industrielle et lance la première tablette de chocolat. En 1830 Charles Amédée Kohler lance le premier chocolat suisse aux noix entier à Lausanne et en 1875 à Vevey Daniel Peter (voisin de Henry Nestlé) invente le chocolat au lait avec du lait concentré. Kohler et Peter ont fusionné en 1911 avec Cailler, qui appartient à Nestlé depuis 1929.

A Vevey, au milieu des années 1870, en apprentissage chez Charles Amédée Kohler Junior entre son neveu bernois. Comme son père portait aussi le nom Johann Rudolf, il s'est appelé dés son retour de la Suisse romande...

RODOLPHE LINDT

- CAPITALE DU CHOCOLAT

(né en 1855 à Berne - mort en 1909 à Berne), inventeur du chocolat Lindt

A 24 ans, il a initié rien de moins que la révolution du chocolat dans le quartier bernois de la Matte au bord de l'Aar. Avant Rodolphe Lindt, le chocolat était plus amer et sableux, maintenant le chocolat est velouté, plein d'arômes, fondant en bouche? C'est exactement la caractéristique que chaque chocolat a aujourd'hui. Comment a-t-il réussi cela? Eh bien, les mauvaises rumeurs racontent que Lindt n'était pas très enthousiaste au travail et aurait tout simplement oublié d'éteindre ses machines un vendredi - et quand il est revenu le lundi, un miracle s'est produit.

Eh bien, ce n'était sûrement pas si facile - après tout, il a réussi à garder son secret pendant 20 ans alors que toute l'industrie tentait en vain d'imiter cet ingénieux chocolat. En 1899, il vend son savoir-faire aux Sprüngli de Zurich - et qui est devenu Lindt & Sprüngli. Que dire d'autre sur Rodolphe? Eh bien, pas mal - lui et son arbre généalogique n'étaient pas du tout ennuyeux...

- CAPITALE DU CHOCOLAT

DR. ALBERT WANDER

- CAPITALE DU CHOCOLAT

(né en 1867 à Berne - mort en 1950 à Lugano), inventeur de l'Ovomaltine

L'Ovomaltine a un goût très spécial, qui est causé par le malt. Vous pouvez également fabriquer de la bière ou du whisky à partir de malt, mais pour Albert Wander, l'effet curatif du malt avec ses ingrédients essentiels était plus important. Il n'est donc pas surprenant que l'Ovo ait été initialement vendu comme produit pharmaceutique. En 1927, la société Wander déménage son siège social de Berne à Neuenegg, à près de 20 km. Comme Henry Nestlé, les trois générations les plus importantes de la famille Wander ont été pharmaciens et ont développé, entre autres, des médicaments que nous connaissons encore bien aujourd'hui, tels que Mebucaine, Neo-Citran ou Herbalpina. Aujourd'hui, la division pharmaceutique appartient à Novartis, et les aliments de la gamme Ovo, Caotina et Isostar au groupe britannique Associated British Foods.

De nos jours, l'Ovo est disponible dans plus de 100 pays à travers le monde - c'est donc bien plus que la simple boisson nationale suisse...

Mais pourquoi l'Ovomaltine s'appelle-t-elle Ovaltine dans de nombreux pays?

- CAPITALE DU CHOCOLAT

THEODOR TOBLER

- CAPITALE DU CHOCOLAT

(né en 1876 à Berne - mort en 1941 à Berne) et à l'origine du Toblerone

En 1908, Theodor Tobler et son cousin Emil Bauman ont développé le Toblerone dans la cuisine de l'usine Chocolat Tobler à la Länggasse à Berne.

Theodor Tobler quitte l'école à 16 ans, suit une formation de comptable pendant 2 ans à Genève et Venise, puis revient dans l'entreprise familiale à 18 ans.

En 1900, à l'âge de 24 ans, Theodor Tobler a repris l'entreprise de son père avec 50 employés et l'a développée en une entreprise mondiale à une vitesse vertigineuse. Vers 1920, les chocolats Tobler étaient vendus dans 120 pays à travers le monde. Comment une start-up gère-t-elle cela en 20 bonnes années sans télé ni réseaux sociaux, menée par un décrocheur scolaire? Seulement avec le Toblerone? Non, car si l'icône a été inventée en 1908, le triangle le plus célèbre du monde n'a joué un rôle majeur que vers 1920.

Theodor Tobler était une personnalité charismatique, un vrai mécène, un visionnaire politique et un génie du marketing. Nous vous montrerons sa biographie, l'œuvre de sa vie et tout ce qui va bien au-delà de la véritable histoire du Toblerone et façonne notre vie quotidienne à ce jour dans le Swiss Chocolate World Bern. Au fait: Aujourd'hui, le Toblerone appartient à Mondelez et chaque Toblerone que vous achetez n'importe où dans le monde est produit exclusivement dans la périphérie de Berne depuis plus de 30 ans.

- CAPITALE DU CHOCOLAT

CHOCOLAT VILLARS

En 1901, Kaiser Wilhelm a fondé sa propre chocolaterie. Bien sûr, ce n'était pas l'Empereur d'Allemagne, mais le Bernois Wilhelm Kaiser, âgé de 28 ans, fonda Chocolat Villars à Villars-sur-Glâne à Fribourg. Les premières années sont dures - mais à partir de 1910, en quelques mois, Villars installe plus de 60 points de vente et boutiques en propre dans toute la Suisse - une nouveauté dans ces années-là. Et dès 1904, Villars devient fournisseur de la cour de la famille royale espagnole.

- CAPITALE DU CHOCOLAT

CAMILLE BLOCH

- CAPITALE DU CHOCOLAT

(né en 1891 à Berne - mort en 1970 à Berne), fondateur de la chocolaterie Camille Bloch)

Camille Bloch complète sa formation commerciale au Chocolat Tobler et crée sa propre entreprise de confiserie à partir de 1919. En 1929, il saisit l'occasion, reprit l'ancien personnel et les anciennes machines de l'entreprise Lindt et commença à produire son propre chocolat à Berne-Belpstrasse. Quelques années après son installation dans le Jura (1934), l'entreprise lance les populaires Ragusa et Torino.

- CAPITALE DU CHOCOLAT

CHOCOLAT GYSI

Fondée en 1931, Gysi était une chocolaterie traditionnelle bernoise qui fournissait des boutiques de renommée internationale telles que Harrods et Marks & Spencer. Malheureusement, l'entreprise a dû fermer début 2020. Aujourd'hui, le célèbre couteau suisse Gysi en chocolat est produit par Felchlin d'Ibach - au même endroit que Victorinox, qui fabrique les vrais couteaux.

- CAPITALE DU CHOCOLAT

Ainsi, bon nombre des chocolats les plus célèbres au monde ont leur origine à Berne. Villars jamais produit à Berne, Suchard, Lindt et Camille Bloch sont partis depuis longtemps, Wander est resté à proximité et le Toblerone est toujours fabriqué exclusivement dans la périphérie de Berne. Les sociétés Suchard et Tobler ont fusionné en 1970 pour devenir Interfood, en 1982 elles ont été reprises par Jacobs (Jacobs Suchard Tobler) et en 1990 elles ont été intégrées au groupe Kraft Foods, depuis 2012 nommé Mondelez.

Aujourd'hui, un seul arrêt de tramway appelé Wander, un lettrage fané sur un bâtiment plus tardif de la société Lindt dans la Matte et l'UniTobler, dont le bâtiment était l'usine Tobler(one) jusqu'en 1985, rappelant ces douces époques. Et pourtant, parfois, ça sent encore le Toblerone de Brünnen et même dans la ville et dans les environs de 25 km, vous pouvez trouver de merveilleux chocolatiers.

CHOCOLAT AMMANN

Chocolat Ammann a aussi une histoire bien particulière. En 1949 à Konolfingen, d'ailleurs le lieu de naissance du célèbre auteur Friedrich Dürrenmatt, fondée par Theodor Ammann, la production des légendaires rois du chocolat a commencé en 1959. Six ans plus tard, l'entreprise a déménagé à Heimberg près de Thoune. Devinez: y a-t-il aussi une anecdote amusante à raconter sur cette entreprise?

- CAPITALE DU CHOCOLAT

CHOBA CHOBA

L'entreprise, fondée à Berne en 2008, s'engage pour la durabilité comme aucune autre entreprise, car les producteurs de cacao péruviens sont copropriétaires de Choba Choba. Celui qui achète ce chocolat achète directement au producteur, presque comme dans une ferme.

- CAPITALE DU CHOCOLAT

CASA NOBILE

Cette chocolaterie maintes fois primée de Bätterkinden, à 25 km de la capitale suisse, dédie sa collection de classe mondiale à la ville de Berne avec son Bärner Momente (Moments bernois).

- CAPITALE DU CHOCOLAT

SWISSONE

Swissone est la plus jeune marque de chocolat de Berne par Vernon Stuber. Il est sur le marché depuis août 2020 - avec beaucoup moins de sucre mais un vrai goût de chocolat original, il inspire les connaisseurs comme les amateurs.

- CAPITALE DU CHOCOLAT

La relation entre Berne et le chocolat est extrêmement frappante - elle a contribué à sa renommée mondiale en tant que "le chocolat suisse est le meilleur" comme presque aucune autre ville. Une fois que notre musée mondial de l'histoire du chocolat suisse à Berne - la capitale du chocolat - sera ouvert, vous saurez tout sur notre symbole national, le chocolat suisse. Bien sûr, en plus des chocolats bernois, il existe de nombreuses autres marques importantes dans notre pays, que vous pouvez trouver sur notre page Marques de chocolat suisses pour mieux les connaître. Mais si jamais vous êtes maintenant d'humeur à achats ou une véritable expérience chocolatée, ce sont les endroits à visiter.

Amusez-vous dans vos paradis chocolatés!

Votre SwissChocolateWorld

...happify my day...

ANNIVERSAIRES DES CHOCOLATS BERNOIS

PREMIÈRE PRODUCTION
1750
ANNÉES DE LINDT
143
ANNÉES D'OVO
118
ANS DE TOBLERONE
114